Vers l’élaboration d’un nouveau modèle de production halieutique en Algérie .

Le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi a affirmé, jeudi à Alger, que l’Algérie aspire à élaborer un nouveau modèle de production halieutique, basé essentiellement sur l’aquaculture et la pêche en haute mer.

Lors d’une séance de l’APN consacrée aux questions orales, M. Salaouatchi a souligné que le secteur œuvre à élargir et à généraliser l’aquaculture à court et moyen termes, et aspire à long terme à s’orienter vers la pêche en haute mer.

Répondant à la question du député Kamel El Korichi (indépendant) sur la production halieutique en Algérie, basée à 95% sur la production marine, contre 5% seulement pour les produits de l’aquaculture, le ministre a affirmé que l’augmentation de la moyenne de production de cette filière permettra de garantir d’importantes quantités, et partant de baisser les prix du poisson.

Il a ajouté, dans ce contexte, que son secteur œuvrait “de concert” avec le ministère délégué chargé de la Mirco entreprise à encourager et à orienter les jeunes vers l’aquaculture, citant le lancement de l’opération d’octroi de 1000 micro-crédits dans le cadre de l’ANGEM et 1000 autres crédits accordés par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE).

Il a insisté sur l’importance de se diriger vers la pêche en haute mer pour augmenter la production halieutique et équilibrer les prix dans les marchés, a-t-il insisté, ajoutant que 98 % des professionnels pêchent dans la première zone du littorale.

Pour réaliser cette vision, il est indispensable de fabriquer des bateaux capables de relever ce défi, a-t-il dit, relevant que son secteur a mis en place une feuille de route pour accompagner la construction de grands bateaux équipés pour passer de la pêche traditionnelle à la pêche en haute mer, en sus de prendre en charge les préoccupations des pêcheurs notamment celles relatives à la formation.

En réponse à une question de la députée Bouguatoucha Zakia (MSP) sur les mécanismes d’exécution du programme sectoriel, le ministre a affirmé que l’Algérie s’emploie à augmenter la production halieutique des eaux douces à 9000 tonnes dont 1000 tonnes produits dans les wilayas intérieures, tout en focalisant sur la production du tilapia rouge dans les bassins agricoles de grands formats.

Related articles

وزير الطاقة يؤكد على ضرورة وضع استراتيجية لتثمين مناجم الرخام بالجزائر

أكد وزير الطاقة والمناجم، محمد عرقاب، على ضرورة وضع استراتيجية لتثمين مناجم الرخام بالجزائر. بالنظر لما تزخر به البلاد من احتياطي و إمكانات كبيرة و جودة عالية للرخام واستقبل وزير الطاقة، عرقاب, بمقر الوزارة، وفد...

Le programme des vols Été 2022 dévoilé: Air Algérie et Tassili au Menu.

Tant attendu par la diaspora, particulièrement pas les Algériens résidents en France, le nouveau programme des vols pour l'Été prochain vient enfin d'être dévoilé par le département d'Abdallah Moundji. Dans un communiqué rendu public ce...

Création d’une nouvelle forme juridique d’entreprises dédiée aux startups .

Une nouvelle forme juridique d'entreprises, sous l'appellation «Société par actions simplifiée» (SPAS), dédiée aux startups, a été créée, en vertu d'une loi publiée au Journal officiel (JO) N°32. «La Société par actions simplifiée est la...

Lutte contre la corruption: Création de la Haute autorité de transparence.

La Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption est désormais créée. Conformément aux dispositions de l'article 205 de la Constitution, la loi qui a été publiée sur le dernier numéro...

Ils ont signé six accords de partenariat à Dakar : Des opérateurs pharmaceutiques s’expriment.

Six Accords dans l'industrie pharmaceutique entre les groupes pharmaceutiques, participants à la première édition de Djazair Helthecare à Dakar et des partenaires sénégalais. Quelques opérateurs expliquent la démarche. Le directeur développement international et export du...
spot_img

Latest articles