test

Tizi-Ouzou/Huile d’olive: une production satisfaisante en dépit des incendies .

La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou, durant la campagne oléicole 2021/2022 est “satisfaisante” en dépit des incendies ravageurs de l’été dernier ayant détruit une partie importante de l’oliveraie de la wilaya, a-t-on appris, dimanche auprès de la direction locale des services agricoles.
La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou durant la saison oléicole 2021/2022 clôturée en mars dernier, est estimée donc à plus de 11,9 millions de litres, contre 7,4 de millions de litres d’huile d’olive produits durant la campagne 2020/2021, selon les chiffres communiqué par la chargée de la filière oléicole auprès de la direction locale des services agricoles, Samia Hadjih.


Le volume de l’huile d’olive réalisé représente une quantité de 723.368 quintaux d’olives récoltés et triturés avec un rendement moyen de 16 litres/quintal, a indiqué Mme Hadjih, soulignant que “la production de l’huile d’olive réalisée durant cette campagne a connu ainsi une hausse par rapport à la saison précédente”.
La hausse de la production s’est traduite par des productions supplémentaires de 420.288 quintaux d’olives récoltés et de plus de 6,2 millions de litres d’huile d’olive, a-t-elle expliqué.


En dépit d’une perte d’une superficie de 19.000 hectares d’oliviers dans les incendies du mois d’août 2021, la hausse de la production s’explique également par les “conditions climatiques favorables pendant la période de floraison et l’entrée en production de jeunes plantations”, a encore expliqué la chargée de la filière oléicole.


La hausse de la production est aussi due au phénomène de l’alternance caractérisant la production oléicole de la variété Chemlal (variété dominante en Kabylie) et qui fait que la production d’olives est plus importante une année sur deux.
A noter que l’opération de trituration a été assurée par 283 huileries, contre 450 unités qui prenaient en charge la récolte durant les campagnes précédentes.
Les huileries qui n’ont pas travaillé cette année étant celles situées dans des régions où les oliveraies ont été brûlées, à l’instar de Larbaa n’Ath Irathen, a constaté TAPS lors d’un déplacement dans cette localité.

Related articles

L’Algérie arrête l’importation des bateaux fabriqués localement.

L'Algérie a décidé d'arrêter d'importer des bateaux et d'équipements navals qui peuvent être fabriqués localement, a annoncé ce samedi 7 janvier à Tipaza le ministre des Transports Kamel Beldjoud. Cette annonce a été faite lors de la réception,...

LOI DE FINANCES 2023: L’impôt sur la fortune à l’épreuve du terrain.

La mise en place de l'impôt sur la fortune prévu par la Loi de finances 2023 (LF- 2023), est en cours, selon des sources médiatiques. Le ministère des Finances a pris, dans ce sens, des...

Origine des psychotropes saisis en Algérie : la réponse d’Ali Aoun.

Le ministre de l'Industrie pharmaceutique Ali Aoun a évoqué ce mercredi l'origine des psychotropes qui font l'objet d'un trafic en Algérie. La consommation de psychotropes, et de drogue en tous genres, notamment chez les jeunes, a...

Nouvelle réunion du gouvernement: examen de 4 dossiers importants.

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, a présidé, ce mercredi 9 novembre, une réunion du Gouvernement consacrée à l'examen de dossiers relatifs à plusieurs secteurs, dont celui des Transports et de la santé lors de la...

Rupture de stock de la pilule contraceptive: La situation sera rétablie dans quelques semaines.

Pas plus d'une boîte par personne. Depuis quelques semaines, on signale une rupture de stock de la pilule contraceptive, utilisée par plus de 70% des femme algériennes. Ces perturbations viennent s'ajouter aux perturbations qui touchent...
spot_img

Latest articles