Tizi-Ouzou/Huile d’olive: une production satisfaisante en dépit des incendies .

La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou, durant la campagne oléicole 2021/2022 est “satisfaisante” en dépit des incendies ravageurs de l’été dernier ayant détruit une partie importante de l’oliveraie de la wilaya, a-t-on appris, dimanche auprès de la direction locale des services agricoles.
La production de l’huile d’olive réalisée à Tizi-Ouzou durant la saison oléicole 2021/2022 clôturée en mars dernier, est estimée donc à plus de 11,9 millions de litres, contre 7,4 de millions de litres d’huile d’olive produits durant la campagne 2020/2021, selon les chiffres communiqué par la chargée de la filière oléicole auprès de la direction locale des services agricoles, Samia Hadjih.


Le volume de l’huile d’olive réalisé représente une quantité de 723.368 quintaux d’olives récoltés et triturés avec un rendement moyen de 16 litres/quintal, a indiqué Mme Hadjih, soulignant que “la production de l’huile d’olive réalisée durant cette campagne a connu ainsi une hausse par rapport à la saison précédente”.
La hausse de la production s’est traduite par des productions supplémentaires de 420.288 quintaux d’olives récoltés et de plus de 6,2 millions de litres d’huile d’olive, a-t-elle expliqué.


En dépit d’une perte d’une superficie de 19.000 hectares d’oliviers dans les incendies du mois d’août 2021, la hausse de la production s’explique également par les “conditions climatiques favorables pendant la période de floraison et l’entrée en production de jeunes plantations”, a encore expliqué la chargée de la filière oléicole.


La hausse de la production est aussi due au phénomène de l’alternance caractérisant la production oléicole de la variété Chemlal (variété dominante en Kabylie) et qui fait que la production d’olives est plus importante une année sur deux.
A noter que l’opération de trituration a été assurée par 283 huileries, contre 450 unités qui prenaient en charge la récolte durant les campagnes précédentes.
Les huileries qui n’ont pas travaillé cette année étant celles situées dans des régions où les oliveraies ont été brûlées, à l’instar de Larbaa n’Ath Irathen, a constaté TAPS lors d’un déplacement dans cette localité.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles