Santé : un nouveau médicament efficace contre l’apnée du sommeil ?

Dans une nouvelle étude, des chercheurs de l’université de Göteborg explorent la possibilité d’un traitement médicamenteux efficace pour lutter contre l’apnée du sommeil.

Bientôt (enfin) un traitement efficace pour lutter contre l’apnée du sommeil ? Dans une nouvelle étude de l’Université de Göteborg (Suède) publiée dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, des chercheurs ouvrent pour la première fois la voie à un traitement médicamenteux susceptible de venir à bout de ce trouble du sommeil, caractérisé par un arrêt du flux respiratoire (apnée) ou une diminution de ce flux (hypopnée).

À ce jour, le meilleur traitement connu pour l’apnée du sommeil est la ventilation à pression positive continue (CPAP), qui consiste à porter un masque à pression pendant le sommeil pour ouvrir les voies respiratoires en envoyant de l’air en douceur dans le nez. La thérapie CPAP est le premier choix de traitement pour les apnées du sommeil, et le seul efficace contre ses formes sévères.

Le traitement testé est l’inhibition de l’anhydrase carbonique (AC), l’AC étant une enzyme qui sert à maintenir un équilibre entre l’acide carbonique et le dioxyde de carbone dans l’organisme. Pour les besoins de l’étude, un essai clinique de ce traitement a été mené durant quatre semaines sur 59 patients souffrant d’apnée du sommeil modérée à sévère. Ces patients ont été répartis en trois groupes, un recevant 400 mg de l’inhibiteur de CA, un autre recevant 200 mg, et un troisième groupe recevant un placebo.

Et les résultats montrent que l’inhibiteur a réduit le nombre de pauses respiratoires durant le sommeil et favorisé l’oxygénation pendant la nuit. Certains patients ont toutefois présenté des effets secondaires, tels que des maux de tête et un essoufflement, plus présents chez ceux ayant reçu la dose plus élevée du traitement.

“Parmi les patients qui ont reçu la dose la plus élevée du médicament, le nombre de pauses respiratoires a diminué d’environ 20 par heure. Pour un peu plus d’un tiers des patients de l’étude, il ne restait que la moitié de leurs pauses respiratoires, et dans un sur cinq le nombre a chuté d’au moins 60 %”, analyse Jan Hedner, professeur de médecine pulmonaire et auteur de l’étude.

Un médicament facile à mettre au point ?

Et cette avancée est d’autant plus significative qu’il ne devrait pas être très compliqué de développer un traitement reposant sur l’inhibition de l’anhydrase carbonique, si son efficacité venait à être confirmée.

En effet, plusieurs médicaments aux propriétés inhibitrices de CA existent déjà sur le marché, et sont notamment utilisés pour traiter le glaucome, l’épilepsie et d’autres troubles. Dans le cadre de cet essai clinique, c’est d’ailleurs l’un de ses médicaments qui a été utilisé : le sultiame, utilisé comme anticonvulsivant dans le traitement de l’épilepsie chez les enfants.

À terme, un tel traitement pourrait éviter d’avoir recours à la thérapie CPAP, particulièrement intrusive. “Ces options thérapeutiques demandent un temps d’adaptation et sont souvent perçues comme intrusives ou encombrantes. Un temps d’utilisation insuffisant est donc courant. Si nous développons un médicament efficace, il facilitera donc la vie de nombreux patients et, à long terme, pourra sauver potentiellement aussi plus de vies”, juge Ludger Grote, maître de conférences à l’Académie Sahlgrenska de l’Université de Göteborg.

Related articles

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...

Ministre de l’industrie pharmaceutique Ali Aoun: la production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau».

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué, ce lundi 19 septembre, lors d’une visite de travail à l’unité de production de Constantine du groupe Saïdal, que la production d’insuline en Algérie « c’est...
spot_img

Latest articles