Santé : les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces ?.

La plupart des médicaments que l’on utilise couramment existent en version générique. Ils sont généralement mieux remboursés, et moins cher que le médicament d’origine. Mais quelle est la différence, et sont-ils aussi efficaces ?.

Lorsqu’à la pharmacie, on nous demande si l’on veut le générique d’un médicament, il est possible de se sentir un peu désemparé. Quelle est la différence entre un médicament générique ou non ? L’efficacité est-elle la même ?.


Il faut d’abord comprendre comment sont fait les médicaments. Il y a tout d’abord ce qu’on appelle le « principe actif », définit par le ministère de la Santé comme « substance d’origine chimique ou naturelle caractérisée par un mécanisme d’action curatif ou préventif précis dans l’organisme ». Pour faire simple, c’est la partie qui va agir. Mais si le médicament doit son effet au principe actif, encore faut-il amener celui-ci à bon port dans notre corps.

C’est là qu’entre en jeu l’enrobage du médicament et tous les autres composés, que l’on appelle les excipients. Cela peut être la capsule pour un médicament que l’on avale, mais aussi des molécules qui retardent sa dégradation afin que le médicament puisse être absorbé comme il faut.


Lorsqu’un nouveau médicament sort, il est interdit de le copier pour un certain nombre d’années. Mais une fois ce délai dépassé, d’autres entreprises pharmaceutiques ont le droit de réaliser leur propre médicament, avec le même principe actif : c’est le générique. L’autre médicament, le premier à être sorti, est appelé le princeps. Pour être mis sur le marché, il n’a plus besoin de longs essais cliniques, vu que ceux-ci ont déjà été fait sur le même principe actif. Il suffit simplement de prouver la qualité des matières premières et de la fabrication, la sécurité du médicament, et le fait qu’il est absorbé de la même manière par l’organisme que le princeps.


Le générique nécessite donc moins d’essais, et c’est la raison pour laquelle il peut être vendu moins cher. Et normalement, même principe actif signifie même efficacité. Cependant, en 2017, la crise du lévothyrox a remis en cause cette équivalence stricte entre deux médicaments comportant le même principe actif…

Related articles

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...

Ministre de l’industrie pharmaceutique Ali Aoun: la production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau».

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué, ce lundi 19 septembre, lors d’une visite de travail à l’unité de production de Constantine du groupe Saïdal, que la production d’insuline en Algérie « c’est...
spot_img

Latest articles