Péage sur l’autoroute en Algérie : du nouveau dans le dossier .

Durant le mois de décembre 2021, le ministre des travaux publics, avait évoqué les travaux sur l’autoroute est-ouest, qui selon lui seront complètement achevés lors du dernier trimestre de l’année 2022. Les stations de péage devront attendre la date de la fin des travaux pour entrer en service, avait ajouté le même intervenant.

Cette fois-ci c’est le directeur général des autoroutes algériennes, Mohamed El-Khalidi, qui a révélé ce lundi 4 avril 2022, lors de son passage en tant qu’invité à l’émission « L’invité de la matinale » de la chaine 1 de la Radio Nationale, que le système de paiement automatique (péage) commencera à fonctionner sur l’autoroute Est- Ouest, à partir du deuxième trimestre de l’année prochaine.

Le directeur général des autoroutes algériennes a expliqué que le système de paiement sera lancé par étapes, à partir du deuxième trimestre de l’année prochaine, ajoutant que le processus commencera avec une expérience qui durera 6 mois.

Mohamed El Khalidi a aussi exprimé son espoir d’atteindre la troisième étape en débitant directement les comptes bancaires, comme cela est le cas dans certains pays développés.

A quand la finalisation des travaux de l’autoroute est- ouest ?

D’autre part, le directeur général des autoroutes algériennes, Mohamed El Khalidi a confirmé que des travaux sont en cours pour achever les 32 km restants de l’autoroute est-ouest d’EI Taref à la frontière tunisienne, à condition que les projets soient livrés avant la fin de l’année en cours.

Concernant l’ouverture du tronçon Daraane – El Tarf, Mohamed El Khalidi a confirmé que les travaux du premier tronçon sont achevés et que 54 km seront livrés prochainement, tandis que les travaux se poursuivent pour le second semestre, à livrer au cours du second semestre de cette année.

Mohamed El Khalidi a révélé le début de l’achèvement de 741 km de ports et d’entrées, similaires à l’entrée Bejaia – Hanif, dont 68 km ont été reçus, en attendant de recevoir les 22 km restants, dont le taux d’occupation est de 80%.

Quant à l’entrée de Jijel – Sétif, elle a connu plusieurs obstacles, notamment la sécurité sur la route et les objections de certains citoyens, et avec cela, 40 km ont été achevés.

En réponse à une question sur le projet de la ligne reliant Chlef à Tenes, il a déclaré que le gel a été causé par l’organisme mettant en œuvre le projet qui a violé les termes du contrat, donc ce contrat sera annulé et un nouvel appel d’offres sera lancé.

Quant au projet d’équiper l’autoroute de stations-service et d’aires de repos, El Khalidi a expliqué que le taux d’occupation dans les trois tronçons a atteint 72%, indiquant que le retard était dû à certains obstacles financiers auxquels les autoroutes algériennes étaient confrontées.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles