Médicaments : Benbahmed souligne l’importance des essais de bioéquivalence  .

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique Lotfi Benbahmed a souligné ce jeudi 31 mars l’importance des essais de bioéquivalence réalisés en Algérie. Ces essais permettent de s’assurer de l’efficacité des médicaments génériques, selon lui.

L’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) a organisé ce jeudi 31 mars une journée d’études, intitulée : « Essais de bioéquivalence : Intérêts et enjeux stratégiques »,

Une occasion pour le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, qui a pris part à cet événement scientifique, de rappeler « l’importance » de ces essais, aussi bien pour le développement de l’industrie pharmaceutique algérienne que pour rassurer la population quant à l’efficacité de médicaments génériques.

« Des centres de bioéquivalence sont actuellement en train d’être validés »

« Ce sont des tests très importants pour un certain nombre de médicaments et certaines formes galéniques, comprimés et formes sèches, et pour lesquels nous avons un index thérapeutique étroit. Pour ces derniers, le dosage du principe actif peut faire passer de l’efficacité vers la toxicité », a tout d’abord expliqué ce jeudi à TSA Lotfi Benbahmed.

Il précise que pour ce type de produit, les tests de bioéquivalence sont « obligatoires » en Algérie, qu’ils soient produits localement ou importés.

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique rappelle que « les tests de bioéquivalence permettent de prouver qu’un médicament générique a la même efficacité et la même innocuité qu’un médicament princeps (de référence) ». Il ajoute qu’en Algérie, plusieurs centres de bioéquivalence « sont actuellement en train d’être validés ».

« Les tests de bioéquivalence étaient uniquement réalisés à l’étranger. Saidal a ouvert un premier centre de bioéquivalence, et j’espère que beaucoup d’autres vont être créés. Ces centres sont actuellement en train d’être validés progressivement par l’Agence nationale des produits pharmaceutiques et par le ministère de l’Industrie pharmaceutique », a-t-il détaillé.

« Rassurer la population sur l’efficacité des médicaments génériques »

Lotfi Benbahmed estime que les essais de bioéquivalence représentent « un axe fondamental de développement de l’industrie pharmaceutique, de promotion de la recherche et du développement en vue de créer et développer nos propres dossiers, créer de la valeur ajoutée et avoir un meilleur taux d’intégration afin de développer une véritable industrie pharmaceutique ».

« Les essais de bioéquivalence permettent de rassurer la population sur l’efficacité des médicaments génériques en Algérie, mais aussi une exigence réglementaire souvent opposable pour l’exportation. Aujourd’hui, beaucoup de nos laboratoires se projettent vers l’exportation », a-t-il dit.

Selon lui, les tests de bioéquivalence réalisés en Algérie permettront aux laboratoires algériens de pouvoir « se projeter à l’exportation en répondant à tous les critères de qualité et d’efficacité de nos produits ».

Related articles

Ministre Benbahmed a appelé a lever les barrières douanières pour les médicaments Les «ambitions» d’un ministre .

Doucement, mais sûrement! Ces dernières années, l'industrie pharmaceutique algérienne a le vent en poupe! Beaucoup de médicaments sont fabriqués localement par des laboratoires algériens alors que des «big pharma» ont commencé à produire dans...

L’Algérie devrait attirer de « grands constructeurs automobiles »

L'Algérie a adopté jeudi 19 mai un nouveau code des investissements pour relancer l'investissement local et étranger en berne depuis des années. Pour le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar, le nouveau texte permettra à de...

Un nouveau Pdg d’Air Algérie sera installé dans les prochains jours : le président Tebboune tient au hub aérien à Tamanrasset.

Le Gouvernement annonce un plan de redressement de la compagnie aérienne Air Algérie, affirment des sources vérifiées. Ce lifting, précise-t-on, permettra la réduction des postes à l'étranger grâce au recours à la digitalisation qui...

Prioriser le rendement économique lors de l’importation des chaînes et équipements de production rénovés.

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar a affirmé dimanche à Alger que le nouveau cadre juridique régissant l'importation des chaînes et équipements de production rénovés "priorisait" le rendement économique, les capacités effectives des lignes...

Code d’investissement en Algérie : l’analyse du professeur Brahim Guendouzi .

Le professeur Brahim Guendouzi a livré son analyse sur le nouveau code d'investissement en Algérie. Le professeur Brahim Guendouzi, économiste, s'est exprimé sur le nouveau code de l'investissement en Algérie. Car le gouvernement prévoit la...
spot_img

Latest articles