Convention signée entre Naftal et la BEA Naftal adopte le e-paiement.

Les cartes interbancaires (CIB) et les cartes «Edahabia» sont acceptées au niveau de 1903 points de vente de Naftal (Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers).

À cet effet, Naftal et la Banque extérieure d’Algérie (BEA) ont signé, jeudi à Alger, une convention portant sur la mise à disposition, par la banque publique, de terminaux de paiement électronique (TPE).

Ce document, signé entre le P-DG de Naftal, Mourad Menouar, et le directeur général de la BEA, Lazhar Latrèche, vise à la mise à disposition, à terme, de pas moins de 2 350 TPE au niveau des stations-service, centres de conversion, centres lubrifiants et pneumatiques, ports, showrooms ainsi que des points de vente agréés et des revendeurs.

Selon Menouar, suite aux négociations entre les représentants des deux parties, un accord a été conclu concernant la tarification à adopter pour l’acceptation des CIB et de Edahabia. Cette tarification, a-t-il dit, prend en considération les contraintes soulevées par Naftal, en relation avec les prix des produits administrés qui entravent l’aboutissement de ce projet.

Par ailleurs, Naftal ambitionne d’établir des partenariats avec les professionnels spécialisés dans les solutions de paiement mobile et pour l’élargissement du système de paiement électronique aux points de vente, en devises, relevant des activités de l’aviation et de la marine.

Pour sa part, Latrèche, DG de la BEA, a assuré que cette banque accordera des tarifs «préférentiels» à Naftal, ainsi qu’à d’autres entreprises nationales, dans le but de généraliser le e-paiement. Il a également annoncé le début de l’opération de mise à disposition des TPE au niveau des points de vente Naftal, à partir du mois de mai prochain.

«Concernant la commission que percevra la BEA, celle-ci sera «dérisoire». Le but principal étant de développement de ce type de paiement à travers le pays», a-t-il souligné.

À noter que Naftal et la BEA ont déjà lancé une opération pilote pour l’installation de TPE interbancaires au niveau de trois stations-service, à savoir, celles de Sidi El Kebir

(wilaya de Blida) et de Tamezguida Nord (wilaya de Médéa) ainsi que la station-service El Yasmine (w. Blida). L’évaluation de cette opération a permis de vérifier la sécurité des transactions, la réduction de la circulation du cash et la remontée des transactions, en temps réel.

Une note du ministère du Commerce, à propos du paiement électronique obligatoire en Algérie, avait stipulé, en août 2020, que tous les commerces devaient obligatoirement disposer de ce système de versement, à partir de la fin de l’année 2020. Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, avait révélé alors que l’adoption de cette méthode de versement moderne était plus que nécessaire, pour insuffler une nouvelle méthode de travail dans ce secteur. Une démarche qui a été entamée par le biais du service de paiement d’Algérie poste, «Barid Pay».

Related articles

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...

Ministre de l’industrie pharmaceutique Ali Aoun: la production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau».

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué, ce lundi 19 septembre, lors d’une visite de travail à l’unité de production de Constantine du groupe Saïdal, que la production d’insuline en Algérie « c’est...
spot_img

Latest articles