test

Code à barres : le ministère du Commerce fait machine arrière.

Une autre décision non mûrie et donc logiquement reportée du département de Kamel Rezig. Le ministère du Commerce a annoncé ce mercredi 20 avril le report de la mise en œuvre des dispositions de l’arrêté interministériel relatif à l’apposition du code à barres sur les produits destinés à la consommation humaine. Le motif invoqué est la non-réunion des conditions pour l’application des dispositions du texte qui, pourtant, date de février 2021.

« Pour assurer la réunion des conditions nécessaires à rentrée en vigueur des dispositions de l’arrêté interministériel du 16 février 2021 portant règlement technique fixant les conditions et les modalités applicables à l’apposition du code à barres sur les produits destinés à la consommation humaine, le ministère informe l’ensemble des opérateurs économiques qu’il a été décidé de reporter la teneur de cet arrêté jusqu’à nouvel ordre », indiqué un communiqué du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, repris par l’agence officielle APS.

« Pour mieux préparer leur adhésion à cette démarche », les services du ministère appellent en outre « tous les opérateurs économiques concernés à se rapprocher des directions de commerce des wilayas et des chambres de commerce et d’industrie pour leur fournir toutes les informations et les explications relatives à ce nouveau système ».

Related articles

L’Algérie arrête l’importation des bateaux fabriqués localement.

L'Algérie a décidé d'arrêter d'importer des bateaux et d'équipements navals qui peuvent être fabriqués localement, a annoncé ce samedi 7 janvier à Tipaza le ministre des Transports Kamel Beldjoud. Cette annonce a été faite lors de la réception,...

LOI DE FINANCES 2023: L’impôt sur la fortune à l’épreuve du terrain.

La mise en place de l'impôt sur la fortune prévu par la Loi de finances 2023 (LF- 2023), est en cours, selon des sources médiatiques. Le ministère des Finances a pris, dans ce sens, des...

Origine des psychotropes saisis en Algérie : la réponse d’Ali Aoun.

Le ministre de l'Industrie pharmaceutique Ali Aoun a évoqué ce mercredi l'origine des psychotropes qui font l'objet d'un trafic en Algérie. La consommation de psychotropes, et de drogue en tous genres, notamment chez les jeunes, a...

Nouvelle réunion du gouvernement: examen de 4 dossiers importants.

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, a présidé, ce mercredi 9 novembre, une réunion du Gouvernement consacrée à l'examen de dossiers relatifs à plusieurs secteurs, dont celui des Transports et de la santé lors de la...

Rupture de stock de la pilule contraceptive: La situation sera rétablie dans quelques semaines.

Pas plus d'une boîte par personne. Depuis quelques semaines, on signale une rupture de stock de la pilule contraceptive, utilisée par plus de 70% des femme algériennes. Ces perturbations viennent s'ajouter aux perturbations qui touchent...
spot_img

Latest articles