test

Banque d’Algérie :le délai d’attente pour les crédits bancaires est désormais réduit.

Conformément aux instructions du ministère des Finances, le délai d’attente pour les crédits bancaires est désormais réduit.


En effet, le texte de loi portant sur la réduction du délai de l’étude des dossiers de crédits bancaires en Algérie est entré en vigueur. Les banques et les opérateurs économiques du pays ont entamé les travaux avec cette nouvelle décision. Cette dernière permet aux investisseurs de démarrer la mise en œuvre de projets. Et elle leur épargne des retards quant à l’octroi des crédits bancaires. 


C’est en effet l’information qu’a rapportée le quotidien arabophone Echorouk dans son édition d’hier, 19 avril 2022. Dans le détail, une sentence du ministère des Finances réduit le délai à 15 jours pour l’examen des demandes de prêts d’exploitation, à partir de la date de dépôt. Les dossiers de crédits d’investissements seront également traités entre 21 et 25 jours par toutes les institutions financières en Algérie. 


À cet égard, le président de l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers, Lazhar Latreche, a salué cette décision. Le responsable a affirmé que la réduction des délais de l’étude des dossiers de prêts aura un impact positif. Cela notamment pour les particuliers et les institutions qu’elles soient privées ou publiques. 
De son côté, le Directeur général de l’Agence nationale de développements des investissements (ANDI), Mustapha Zikara, est intervenu à ce sujet. Il a indiqué alors que la même décision relancerait l’investissement dans notre pays.

Selon lui, elle encourage aussi les investisseurs à respecter les délais de réalisation et les engagements. 
Par ailleurs, il est à noter que le MF a instruit toutes les institutions financières de réduire les délais de traitement des dossiers de crédits bancaires. Cela dans l’optique d’améliorer la qualité d’accueil et d’orientation des clients.

Il s’agit aussi d’une stratégie de lutte contre la bureaucratie. Celle-ci porte allégement sur le poids des mesures bancaires et douanières des opérateurs économiques.

Related articles

L’Algérie arrête l’importation des bateaux fabriqués localement.

L'Algérie a décidé d'arrêter d'importer des bateaux et d'équipements navals qui peuvent être fabriqués localement, a annoncé ce samedi 7 janvier à Tipaza le ministre des Transports Kamel Beldjoud. Cette annonce a été faite lors de la réception,...

LOI DE FINANCES 2023: L’impôt sur la fortune à l’épreuve du terrain.

La mise en place de l'impôt sur la fortune prévu par la Loi de finances 2023 (LF- 2023), est en cours, selon des sources médiatiques. Le ministère des Finances a pris, dans ce sens, des...

Origine des psychotropes saisis en Algérie : la réponse d’Ali Aoun.

Le ministre de l'Industrie pharmaceutique Ali Aoun a évoqué ce mercredi l'origine des psychotropes qui font l'objet d'un trafic en Algérie. La consommation de psychotropes, et de drogue en tous genres, notamment chez les jeunes, a...

Nouvelle réunion du gouvernement: examen de 4 dossiers importants.

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, a présidé, ce mercredi 9 novembre, une réunion du Gouvernement consacrée à l'examen de dossiers relatifs à plusieurs secteurs, dont celui des Transports et de la santé lors de la...

Rupture de stock de la pilule contraceptive: La situation sera rétablie dans quelques semaines.

Pas plus d'une boîte par personne. Depuis quelques semaines, on signale une rupture de stock de la pilule contraceptive, utilisée par plus de 70% des femme algériennes. Ces perturbations viennent s'ajouter aux perturbations qui touchent...
spot_img

Latest articles