Automobile Algérie : 5.000 dinars d’amende pour ces infractions au Code de la route.

Découvrez l’amende fixée à 5.000 dinars que le conducteur automobile doit payer, s’il commet un de ces types d’infractions au Code de la route.

En effet, après l’annulation des procédures du retrait de permis de conduire en Algérie, une autre possibilité a vu le jour. Dorénavant, la sanction appliquée aux usagers de la route se présente sous forme d’un procès-verbal. De ce fait, découvrez pour quels types d’infractions au Code de la route le conducteur automobile pourrait débourser la somme de 5.000 DZD pour payer son amende en Algérie.

Effectivement, l’annonce a vu le jour via une publication parue sur la page Facebook « Tariki » des services de la gendarmerie nationale. À travers laquelle l’organisme informe les automobilistes des infractions au Code de la route que la plupart des conducteurs ignorent. Amenant le contrevenant à écoper d’une amende qui s’élève à 5.000 dinars.

Par ailleurs, la même institution a mis en garde les automobilistes au sujet des sanctions qui peuvent s’installer suite à l’absence des feux et de signaux de leurs véhicules. Et ce, lors de leur déplacement ou de leur stationnement pendant la nuit. Ou encore, dans les lieux à luminosité réduite, dominés par le brouillard.

En effet, la GN estime que le non-respect de cette obligation représente un délit puni par la loi. Ainsi, les sanctions en question sont conditionnées par l’article 66/7 de la loi n° 01-14. De ce fait, le contrevenant subira une amende estimée à 5.000 DA. D’autre part, les services de la gendarmerie nationale ont informé les conducteurs d’une autre infraction. En plus de la peine qu’ils encourent.

Effectivement, par le biais du même communiqué, les services susmentionnés a dénoncé un des comportements d’automobilistes algériens. Celui de circuler ou de se stationner sur les voies ferrées consacrées aux trains ou aux tramways.

La même source a souligné que les contrevenants recevront une amende. Celle-ci est alors estimée à 5.000 dinars pour ce type d’infractions. Ce qui est prévu et puni par l’article 66/9 de la loi n°04-14.

Related articles

Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure.

Si au cours des dernières années, le marché du médicament a été fortement perturbé par les pénuries à répétition, la situation s'est améliorée aujourd'hui, a tenu à rassurer, ce jeudi, le président du Syndicat...

Communiqué du ministère de l’Industrie pharmaceutique sur l’autorisation de domiciliation bancaire ( d’Algex) .

Le Ministère de l'Industrie Pharmaceutique porte à la connaissance de l'ensemble des établissements pharmaceutiques que le Ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations dispense les Produits Pharmaceutiques et les Dispositifs Médicaux, eu...

Algérie : l’inquiétante avancée de l’informel.

L'une des réformes les plus réclamées en Algérie, par les experts et les entreprises, est celle de la fiscalité, pour une meilleure justice fiscale et aussi pour lutter contre l'évasion qui prive les caisses...

ميناء “جن جن”: مشروع توسعة لإستيعاب 4 ملايين حاوية

كشف المدير العام لميناء جن جن عبد السلام بواب، عن الشروع في دراسة لتوسعة ثانية للميناء بمساحة تبلغ 350 هكتارا. و إنشاء أرصفة تفوق 3 كلم مما سيسمح له باستيعاب طاقة أربعة ملايين حاوية و...

Le ministère du commerce impose de nouvelles règles à l’importation : Le marché du médicament perturbé.

De nombreux médicaments essentiels importés et non fabriqués localement font l'objet de blocage suite aux retards dans l'obtention de l'autorisation délivrée par l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), instaurée par le ministère...
spot_img

Latest articles