Algérie : avec la saisie du Sedrata, la CNAN-Nord à l’arrêt total.

La compagnie publique de transport maritime de marchandises, CNAN-Nord, vit des jours sombres, depuis déjà plusieurs mois. En effet cette compagnie qui opère un service régulier entre l’Algérie et l’Europe du Nord, vit une situation chaotique causée par une mauvaise gestion très de sa flotte et doit faire face à des difficultés techniques et financières si bien que la totalité de sa flotte est actuellement arraisonnée dans différents ports d’escales.

Les 7 navires de la CNAN-Nord à l’arrêt après la saisie du Timgad par les autorités portuaires belges pour des défaillances techniques et non-respect de la convention internationale des droits des marins, en octobre 2021. La mi-mars de l’année en cours, un autre navire a été saisi par les autorités portuaires d’Anvers en Belgique, il s’agit du Sedrata, la cause est l’expiration de l’assurance. Cependant, dès sa saisie, le navire a fait l’objet de visites de contrôles supplémentaires, ce qui a donné lieu au fait de constater de nombreuses défaillances techniques, et d’autres défaillances administratives en lien avec le non-respect de la réglementation internationale des droits du personnel marin. La totalité de la flotte de La compagnie publique de transport maritime de marchandises, CNAN-Nord est actuellement arraisonnée dans différents ports d’escales.

Selon les informations du site d’information français « Le Marin Ouest France » les 5 autres navires de la CNAN-Nord se retrouvent à l’arrêt et sans aucune activité. Il s’agit des navires Saoura, Stidia, Kherrata, Constantine et Tinziren.

Il est à rappeler que l’ex ministre des Transport Aissa Bekkai, limogé en mars dernier, avait annoncé en décembre 2021, œuvrer à restructurer la Compagnie publique de transport maritime de marchandises (CNAN-Nord), en changeant son mode de gestion et en activant son rôle dans le domaine du transport maritime de marchandises, pour relancer son activité. “Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a mis en avant les efforts continus de la tutelle en vue de restructurer cette compagnie vitale, en procédant au changement de son mode de gestion, en promouvant sa performance et en activant son rôle dans le domaine du transport maritime des marchandises”, lit-on dans le communiqué posté par le ministère sur sa page officielle Facebook.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles