Air Algérie: le syndicat des pilotes tire la sonnette d’alarme.

Alors qu’Air Algérie est confronté à des difficultés financières, aggravées par la pandémie de Covid-19, le Syndicat des pilotes de lignes algériens (SPLA) a tiré la sonnette d’alarme, dans un communiqué diffusé ce dimanche 17 avril, quant au devenir de la compagnie aérienne nationale.

Contrainte de douer ses avions au sol pendant de longs mois à cause du Covid-1 9, Air Algérie a subi de plein fouet la crise sanitaire.

Pour rappel, en raison de la fermeture des frontières, Air Algérie a suspendu, à compter du 18 mars 2020, tous ses vols internationaux. Une suspension qui aura duré plus de 15 mois et qui a entraîné, selon Air Algérie, un manque à gagner de plus de 300 millions de dollars.

Pendant la période de suspension, Air Algérie a opéré des vols spéciaux de rapatriement des Algériens qui étaient bloqués à l’étranger.

L’Algérie a rouvert partiellement ses frontières le 1er juin dernier. Depuis, la compagnie aérienne nationale a repris progressivement ses activités et met régulièrement à jour son programme de vois. Alors qu’elle assurait six vols internationaux au mois de juin dernier, 32 au mois d’août dernier, Air Algérie assure aujourd’hui plus de 108 vols par semaine.

« Départ massif des pilotes… »

Selon le SPLA, la situation qui prévaut au sein d’Air Algérie « s’est extrêmement dégradée ». Une dégradation accentuée par » le laxisme et la mauvaise gestion caractérisée du staff dirigeant brillant par son manque de visibilité et de planification », a dénoncé le SPLA, qui regrette que » les seules dispositions prises par la direction sont la limitation ou l’annulation à l’unilatéral de plusieurs acquis socioprofessionnels ».

Le syndicat des pilotes de lignes algériens alarme sur les conséquences de la politique menée par la compagnie aérienne nationale.

« Le résultat direct de cette politique est un départ massif des pilotes qui se profile dans le très court terme au profit des compagnies concurrentes à l’international », avertit le SPLA en soulignant que le préjudice imputé à la compagnie suite à cette « saignée » de son capital humain hautement qualifié sera « désastreux » pour l’avenir du pavillon national.

Le syndicat des pilotes de lignes algériens accuse la direction d’Air Algérie de » refuser systématiquement toute négociation » et « de s’abstenir de prendre ses responsabilités ».

Il avertit « qu’un front social grandissant et un climat socioprofessionnel insoutenable se profile les jours à venir » et appelle » les autorités compétentes à intervenir énergiquement pour le redressement de cette situation chaotique dans l’intérêt suprême du pavillon national ».

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles