Accident au port d’Alger : Naftal s’exprime enfin !

Quatre jours après la collision entre un ferry français et le navire marchand algérien Tolga, Naftal s’est exprimé dans un communiqué rendu public ce dimanche 10 avril, sur cet incident survenu mercredi passé au port d’Alger.

« Le mercredi 6 avril 2022, le navire Tolga, amarré au niveau du mouillage réservé pour les navires de Naftal dans le port d’AIger, a été touché suite à une collision provoquée par le paquebot Jean Nicoli de la compagnie française Corsica Linea, dont le capitaine en aurait probablement perdu le contrôle », explique la compagnie pétrolière algérienne dans son communiqué.

Selon la même source, les dommages causés par l’accident ne sont pas importants et n’ont touché qu’une partie de l’équipement externe du navire. Cela, en attendant l’estimation finale des préjudices qui sera établie une fois la coque inférieure du navire vérifiée.

L’incident aurait passé inaperçu, n’était une vidéo filmée postée sur les réseaux sociaux par un internaute qui se trouvait sur le quai au moment même de l’accident. Selon la vidéo, le commandant du bateau français semblait avoir mal calculer la distance qui le séparait du navire algérien qui se trouvait à quai, provoquant un choc impressionnant. Ouverture d’une enquête pour connaître les causes de l’accident

Notons que les services compétents du port d’Alger et de la navigation commerciale ont ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances exactes de l’incident, précise Naftal dans son communiqué et d’ajouter que les dommages occasionnés n’affecteront pas la capacité du bateau algérien de naviguer et de fonctionner normale et en toute sécurité, en attendant l’achèvement des procédures d’assurance.

Concernant la compagnie maritime française, elle n’a pas émis de communiqué sur cet incident qui aurait pu avoir des conséquences désastreuses.

Tolga acheté en 2021 pour 17 millions d’euros Pour rappel, le navire caboteur-ravitailleur le « M-T TOLGA », doté d’une capacité de 4500 tonnes métriques et d’une autonomie en haute mer de quarante jours, a été acquis par la compagnie Naftal dans le cadre du renouvellement de sa flotte et la modernisation de l’activité maritime. Il a été réceptionné auprès de DAMEN le 1er mai 2021, au port d’Alger pour une valeur de 17 millions d’euros. L’objectif étant de renforcer ses moyens en termes de distribution de ses produits non seulement au niveau des ports nationaux mais également en haute mer.

Related articles

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...

Ministre de l’industrie pharmaceutique Ali Aoun: la production d’insuline en Algérie « c’est du pipeau».

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué, ce lundi 19 septembre, lors d’une visite de travail à l’unité de production de Constantine du groupe Saïdal, que la production d’insuline en Algérie « c’est...
spot_img

Latest articles