Santé: élaboration d’un vaste programme d’action sectoriel .

Le ministère de la Santé a indiqué dimanche qu’un “vaste programme d’action sectoriel” relatif aux recommandations issues de la Conférence sur le renouvellement du système de santé, tenue en janvier dernier, a été élaboré, dans le cadre des efforts du gouvernement visant l’amélioration de la situation des professionnels de la santé, en application des instructions et directives du président de la République,
M. Abdelmadjid Tebboune, annoncées au terme de cette rencontre.


Ce programme consiste en “la mise en place des commissions chargées de la révision des textes portant statuts particuliers des personnels relevant du secteur de la santé et la finalisation des procédures concernant le versement de la prime exceptionnelle Covid-19, ainsi que les procédures financières nécessaires de versement des tranches exigibles de cette prime exceptionnelle qui seront versées dans les délais impartis”, précise le ministère dans un communiqué.


Le programme consiste également en “la coordination avec les différents ministères concernés, à travers la communication et la coopération afin de préparer les textes nécessaires relatifs aux mesures décidées par le président de la République au profit des personnels de la santé, relatives à l’assurance globale ainsi que l’octroi de la prime de capital décès aux ayants droit des personnels décédés dans l’exercice de leurs fonctions à l’occasion de la lutte anti-Covid”. A ce titre, le ministère de la Santé souligne qu’en matière de révision des statuts particuliers spécifiques au secteur de la santé, “sur les dix (10) statuts que compte le secteur, six (06) sont déjà finalisés et sont en cours d’examen au niveau de la Direction générale de la Fonction publique”.


“Pour les quatre (04) statuts restants, deux (02) sont élaborés et seront déposés sous huitaine, tandis que les deux (02) derniers, font l’objet d’élaboration et d’ultimes vérifications”, note le ministère, précisant qu’il s’agit “des statuts des praticiens médicaux spécialistes, praticiens médicaux généralistes, sages-femmes, anesthésistes, administrateurs des services de santé, praticiens inspecteurs et paramédicaux”.
“Les projets de statuts des psychologues et les physiciens sont en cours d’élaboration dès réception des contributions des partenaires sociaux consultés concernés”, précise la même source.


En matière de concrétisation des mesures décidées par le président de la République au profit des usagers de la santé concernant le capital décès et de la couverture universelle dans le domaine de l’assurance maladie, “les mesures nécessaires ont été préparées et ont permis de préparer les textes envoyés aux autres départements ministériels: Finance, Travail et Sécurité sociale”, ajoute le communiqué. Le ministère de la Santé a réaffirmé sa “volonté constante” en vue du “dialogue et de la concertation avec les partenaires sociaux et l’écoute des préoccupations et des problèmes des travailleurs et des professionnels du secteur”.


Il a tenu, en outre, à “rendre hommage à l’ensemble des professionnels qui n’ont pas ménagé, un seul jour, un effort pour lutter contre cette épidémie depuis son apparition”, tout en soulignant la nécessité de “maintenir toutes les mesures préventives liées à cette épidémie pendant le mois sacré de ramadhan”.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles