Réseau 4G et distribution de lait : 2 points à retenir de la réunion du gouvernement .

Le premier ministre Aimene Benabderahmane a présidé, ce mercredi 30 mars 2022 au palais du gouvernement, une réunion avec son gouvernement au niveau du Palais du Gouvernement. Lors de cette réunion plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour les postes et télécommunications, la santé, la justice et le commerce.

Vers l’amélioration du réseau 4G.

Dans un communiqué rendu public par le premier ministère, ce même jour, à l’issue de cette réunion du gouvernement, la rencontre a porté, sur le domaine des postes et télécommunications. Où 3 projets de décrets exécutifs ont été déposés dont l’approbation des amendements aux cahiers de charges annexés aux décrets exécutifs. Celles-ci comprennent l’approbation de licences pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics pour les communications mobiles sans fil de quatrième génération. Fournir des services de communication sans fil au public.

La distribution du lait au menu .

Dans le domaine de la promotion du commerce et des exportations, le ministre du commerce et de la promotion des exportations a donné une présentation au gouvernement. La présentation comprenait le contrôle de la distribution du lait pasteurisé conditionné en sacs, grâce à l’élaboration d’une nouvelle carte de distribution. Cela permettra d’améliorer le réseau de distribution de cette substance, en tenant compte de la densité de la population et des besoins des consommateurs.

Domaine de la santé.

Deux projets de décrets dans le domaine de la santé ont également été présentés, définissant les missions, l’organisation et le fonctionnement des Instituts Nationaux de Formation Supérieure des Paramédicaux et des Sages- femmes.

Vers une nouvelle loi criminalisant l’exportation de certains produits .

Dans le domaine de la justice, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a fait une présentation sur le projet d’effort de mise en place d’une procédure de criminalisation de l’exportation des produits de grande consommation dont les prix bénéficient du soutien de l’Etat. En plus d’interdire l’importation de ceux qui sont fabriqués localement.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles