Pomme de terre : le ministère du Commerce confirme le recours à l’importation .

134

Le directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère du Commerce, Ahmed Mokrani, a révélé avoir pris des mesures, en coordination avec les services agricoles de la wilaya d’El Oued, afin de contrôler les prix de la pomme de terre, qui connaissent actuellement une hausse vertigineuse.

Dans des déclarations à la chaîne Al-Bilad, Ahmed Mokrani a confirmé que les pouvoirs publics allaient « recourir à l’importation exceptionnelle de pommes de terre pour casser les prix », soulignant qu’une réunion de coordination aura lieu demain avec le ministère de l’Agriculture pour discuter de cette décision, en attendant l’arrivée sur le marché de la production mostaganémoise.

S’exprimant justement sur les prix actuels de la pomme de terre, M. Mokrani les a qualifiés d’ »injustifiés car le coût réel de production ne dépasse pas 40 dinars », ajoutant que les cours du « précieux » tubercule « devraient rester entre 60 et 70 dinars, comme ils l’étaient récemment encore. »

Concernant le blé et la poudre de lait, le responsable au ministère du Commerce a indiqué que tous les accords liés à ces deux produits « ont été conclus et les opérations d’importation sont en cours pour assurer la constitution de stocks suffisants pour une période allant de trois à six mois ».

A propos de l’huile de table et du sucre, Ahmed Mokrani a assuré que « les matières premières en stock sont suffisantes pour quatre mois et demi. »