Oran : ouverture mercredi de la première édition du salon africain des affaires .

54

La première édition du Salon africain des affaires se tiendra, à compter de mercredi au centre des conventions d’Oran ” Mohamed Benahmed “, avec la participation de 17 pays, en plus de l’Algérie.

Cette manifestation économique de trois jours, organisée par la Confédération générale des entreprises algériennes avec la collaboration de l’agence “Yacine production”, verra la présence d’hommes d’affaires et de chefs de grandes entreprises économiques des pays participants, ainsi que les ambassadeurs de ces pays accrédités en Algérie.

Les participants à ce salon, organisé sous l’égide du Ministère du commerce et de la promotion des exportations, exposeront leurs réalisations et productions dans les différents domaines et spécialisations dans les secteurs de la santé, de l’industrie pharmaceutique, du transport et de la logistique, de l’environnement et des énergies renouvelables, des startups, ainsi que de l’agriculture et des industries alimentaires, de la construction et des travaux publics, de l’hydraulique, de l’industrie du cuir, du textile et autres.

Lors de ce salon, qui verra la participation de 50 entreprises économiques algériennes, un forum des hommes d’affaires et de représentants des instances des pays participants sera organisé, afin d’échanger les visions et présenter des propositions à même de contribuer au développement du continent africain, selon les organisateurs.

Les participants à ce forum aborderont de nombreuses questions liées aux opportunités des échanges commerciales algéro-africaines et les capacités d’exportation de l’Algérie vers l’Afrique, ainsi que les opportunités offertes par le marché algérien pour la commercialisation des produits africains.

Les capacités industrielles algériennes dans différents domaines intéressant le marché africain seront également présentées ainsi que les capacités de l’Algérie dans les domaines de transfert des technologies, des échanges entre les universités et des possibilités fournies par les infrastructures portuaires nationales pour développer les échanges entre continents.

En plus de l’Algérie, plusieurs pays africains prendront part à ce salon, notamment la Tunisie, la Libye, la Mauritanie, l’Egypte, le Niger, le Mali, le Sénégal, le Nigéria, le Burkina Faso, l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire, le Kenya, l’Angola, le Zimbabwe, la Guinée, la Tanzanie et le Cameroun.