Le gouvernement rassure : Les opérateurs libérés des contraintes bureaucratiques.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a reçu, jeudi à Alger, une délégation de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), conduite par M. Sami Agli et comprenant les présidents des commissions de l’Industrie, du numérique, de l’emballage et des relations entre l’université et l’entreprise, indique un communiqué des services du Premier ministère.

M. Benabderrahmane a entendu au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée au Palais du Gouvernement, dans le cadre de la série de consultations avec les opérateurs et les partenaires économiques, les «préoccupations des opérateurs qui ont affirmé leur volonté à soutenir les orientations de l’Exécutif dans la création de la richesse, des postes d’emploi et leur disposition à améliorer le pouvoir d’achat du citoyen», précise-t-on.

Lors de cette rencontre, poursuit la même source, les deux parties ont passé en revue tous les ateliers ouverts par l’Exécutif dans le cadre de la concrétisation du programme du président de la République.

Ce programme comprend les ateliers relatifs à l’instauration de conditions favorables pour la relance économique à travers le soutien de la production nationale, atteindre la sécurité alimentaire et hisser d’avantage les taux d’intégration dans la chaîne mondiale des valeurs, permettant à l’Algérie de renforcer sa position en tant qu’acteur régional.

Les deux parties ont par ailleurs évoqué la révision des textes régissant l’acte d’investir, ainsi que l’accompagnement des entreprises dans un climat d’affaires sain et transparent conformément à une approche de concertation globale permettant de bâtir une économie forte et diversifiée, ajoute-t-on de même source. Les discussions ont porté également sur les voies permettant d’intégrer les activités informelles dans les circuits légaux de l’économie.

Enfin, le Premier ministre a insisté sur la nécessité d’accompagner les entreprises et satisfaire leurs besoins en foncier industriel, précise-t-on.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles