Facilitations pour l’investissement au Grand Sud Zeghdar fixe les priorités .

Devant les avancées remarquables réalisées en matière d’exportation, de déploiement sur les marchés étrangers, de relance des projets à l’arrêt, et du programme de réalisation de zones industrielles, le grand potentiel du Sud du pays s’impose comme un atout incontournable pour le redressement de la situation économique. Proportionnellement aux défis relevés, et à l’impératif d’appuyer les actions de réformes en vue d atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la nouvelle direction économique, l’investissement au Grand Sud se profile comme un gisement de création de richesse et d’emplois, qui viendra assurer les moyens d’une politique qui risque de renverser toutes les pratiques, et actera la fin d’un jacobinisme, qui, au long des années a fini par avoir raison de toutes les motivations.

L’heure est à la décentralisation et à l’exploitation de nouvelles ressources à même de porter à bras-le- corps, les nouvelles orientations économiques. C’est en ces termes que le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a tenu lors de la séance plénière tenue, ce jeudi, à,préciser que «l’Etat accorde une extrême importance à l’encouragement de l’investissement industriel au Sud et au Grand Sud, à travers des mesures de facilitation et d’incitation au profit des investisseurs, dans l’objectif de créer une dynamique, de relancer l’économie nationale et de réaliser le développement global dans les différentes wilayas».

Il va sans dire que l’importance de cette approche réside dans la nature des mesures prises pour faciliter un amorçage économique efficient qui devrait se distinguer par la simplification des pratiques et des procédures, mais également à travers la réalisation d’infrastructures qui permettent d’installer une réelle stratégie industrielle.

C’est dans ce sillage, que le ministre a tenu à insister sur l’importance de cette démarche, indiquant que « le gouvernement a offert plusieurs incitations au profit des producteurs en vue d’encourager le créneau de l’investissement, particulièrement au Grand Sud, pour ne citer que l’octroi du foncier destiné à la création de projets d’investissement et l’exonération des marchandises importées des droits douaniers et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)».

Ces mesures interviennent dans la phase de création et d’investissement des entreprises, et peuvent avoir des impacts hautement positifs dans la phase d’exploitation, en permettant de démarrer les projets sur une base de trésorerie forte. Il s’agit de nouvelles pratiques qui prennent en charge les besoins des entreprises à leur démarrage, et leurs permettent à travers les mesures d’incitation de s’imposer sur le marché et d’inscrire les rendements et les répercussions attendues sur l’économie nationale.

Autrement dit, le Grand Sud est en passe de devenir l’un des poumons de l’économie nationale, et devrait à ce titre favoriser l’émergence de grands pôles industriels dans différents domaines stratégiques. Cela étant, il est plus que nécessaire qu’au- delà d’un engagement indéfectible de l’Etat à réussir ce passage d’une économie rentière à une gestion productive, il demeure d’une grande importance de marquer cette nouvelle ère économique par des actions qui joueront le rôle de déclic, et qui consisteront à baliser le chemin pour les opérateurs économiques.

C’est dans cette optique que le ministre de l’Industrie est revenu sur «le lancement de plusieurs projets industriels? notamment dans la sidérurgie, le ciment, la mécanique et l’agroalimentaire, lesquels ont contribué à impulser une dynamique économique en répondant à la demande locale, puis en s’orientant vers l’exportation».

Related articles

Ministre Benbahmed a appelé a lever les barrières douanières pour les médicaments Les «ambitions» d’un ministre .

Doucement, mais sûrement! Ces dernières années, l'industrie pharmaceutique algérienne a le vent en poupe! Beaucoup de médicaments sont fabriqués localement par des laboratoires algériens alors que des «big pharma» ont commencé à produire dans...

L’Algérie devrait attirer de « grands constructeurs automobiles »

L'Algérie a adopté jeudi 19 mai un nouveau code des investissements pour relancer l'investissement local et étranger en berne depuis des années. Pour le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar, le nouveau texte permettra à de...

Un nouveau Pdg d’Air Algérie sera installé dans les prochains jours : le président Tebboune tient au hub aérien à Tamanrasset.

Le Gouvernement annonce un plan de redressement de la compagnie aérienne Air Algérie, affirment des sources vérifiées. Ce lifting, précise-t-on, permettra la réduction des postes à l'étranger grâce au recours à la digitalisation qui...

Prioriser le rendement économique lors de l’importation des chaînes et équipements de production rénovés.

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar a affirmé dimanche à Alger que le nouveau cadre juridique régissant l'importation des chaînes et équipements de production rénovés "priorisait" le rendement économique, les capacités effectives des lignes...

Code d’investissement en Algérie : l’analyse du professeur Brahim Guendouzi .

Le professeur Brahim Guendouzi a livré son analyse sur le nouveau code d'investissement en Algérie. Le professeur Brahim Guendouzi, économiste, s'est exprimé sur le nouveau code de l'investissement en Algérie. Car le gouvernement prévoit la...
spot_img

Latest articles