Exportations hors hydrocarbures : où en est l’Algérie ?

93

Le Président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), Ali Bey Nasri, a indiqué que les exportations hors hydrocarbures en Algérie connaissent une croissance considérable pouvant atteindre les six (6) milliards de dollars d’ici la fin de l’année en cours.

Lors de son passage sur les ondes de la chaîne l de la

Radio nationale, ce mercredi 9 mars, le Président de l’Anexal, Ali Bey Nasri, a fait savoir que « la croissance des exportations hors hydrocarbures est passée de 2,3 à 5 milliards de dollars entre 2020 et 2021 ».

L’invité de la matinale de la chaîne l a affirmé que « cette valeur allait augmenter » et qu’elle « pourrait atteindre le seuil des 6 milliards de dollar d’ici la fin de l’année 2022 », expliquant que « cela revient à la dynamique enregistrée au cours du premier trimestre de l’année en cours ».

Dans ce même contexte, le Président de l’Anexal n’a pas manqué de souligner « les efforts fournis par les autorités afin d’élargir la base des exportations en dehors des hydrocarbures, et ce, à travers l’encouragement des investissements, notamment étrangers, dans les secteurs et les produits fortement demandés sur le marché international ».

En effet, M. Nasri a indiqué que « la nouvelle loi sur les investissements encouragera les investissements locaux et étrangers », rajoutant que « cela permettra aux entreprises de se développer dans un environnement plus sain et concurrentiel, et ce, sans aucune distinction entre les deux secteurs public et privé ».

Le même intervenant a également révélé que « le nombre des exportateurs est actuellement estimé à

1200 exportateurs », affirmant que « la nouvelle loi sur les investissements doit s’inscrire dans le cadre de la stratégie nationale d’exportation, avec la contribution de tous les secteurs à travers la suppression de l’ensemble des obstacles qui entravent la reprise de cette activité ». Vers l’augmentation des échanges commerciaux avec les pays africains

Le Président de l’Anexal a évoqué, lors de son passage sur les ondes de la Radio, les échanges commerciaux avec les pays africain, et a estimé que « ces échanges augmenteront grâce à l’ouverture récente des lignes terrestres et maritimes ».

Il convient également de noter que M. Nasri a saisi l’occasion pour appeler les autorités « à ouvrir le champ des investissements à l’extérieur du pays, notamment dans les pays africains ».

Par ailleurs, rappelons que le pétrole algérien a enregistré un nouveau record en dépassant les 136 dollars le baril hier. En effet, les indicateurs de l’or noir dans le monde enregistrent des records historiques depuis le début de la crise entre la Russie et l’Ukraine.