Disponibilité des produits alimentaires  : Les garanties du ministère de l’Agriculture .

Le directeur du développement agricole et rural dans les zones arides et semi-arides au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Messaoud Bendridi, a estimé que la pénurie du lait et autres produits de large consommation est due essentiellement à la chaîne de distribution et à la culture de consommation du citoyen.

Le responsable, qui s’exprimait ce mardi sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio nationale, s’est voulu rassurant quant à la disponibilité des produits alimentaires de large consommation. Il a indiqué que le ministère, et afin d’assurer l’approvisionnement en matières agricoles de large consommation pendant le mois sacré, prend des mesures volontaristes chaque année en fournissant, en quantité suffisante, du blé tendre et dur aux 411 minoteries pour la farine et 145 pour la semoule.

Concernant l’approvisionnement en lait, l’intervenant a confirmé l’approvisionnement de 119 laiteries, dont 15 appartiennent au Groupe Giplait et 104 sont des laiteries privées à l’échelle nationale. Le même responsable a attribué la raison de la pénurie de lait à la chaîne de distribution et à la culture de consommation du citoyen, notant que la quantité de lait cru collectée est estimée à 60 millions de litres par mois.

S’agissant d’éventuelles pénuries de produits alimentaires de base, le responsable a mis l’accent sur l’abondance du stock stratégique de l’Etat en quantités suffisantes et a assuré qu’il n’y avait aucune crainte de pénurie, s’attendant même à réaliser une production abondante cette année grâce à la quantité des récentes pluies enregistrées dans diverses régions du pays. Dans un autre contexte, Messaoud Bendridi a révélé la création de 162 points de vente de légumes secs au niveau national durant le mois sacré.

S’agissant de l’approvisionnement des marchés en viandes rouges et blanches, le responsable au ministère de l’Agriculture s’est montré tout aussi rassurant, rappelant les mesures prises par son département en vue d’assurer des prix compétitifs, notamment en fournissant aux éleveurs de volailles des aliments à des prix raisonnables et des poussins à 80 DA l’unité.

Related articles

Ministre Benbahmed a appelé a lever les barrières douanières pour les médicaments Les «ambitions» d’un ministre .

Doucement, mais sûrement! Ces dernières années, l'industrie pharmaceutique algérienne a le vent en poupe! Beaucoup de médicaments sont fabriqués localement par des laboratoires algériens alors que des «big pharma» ont commencé à produire dans...

L’Algérie devrait attirer de « grands constructeurs automobiles »

L'Algérie a adopté jeudi 19 mai un nouveau code des investissements pour relancer l'investissement local et étranger en berne depuis des années. Pour le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar, le nouveau texte permettra à de...

Un nouveau Pdg d’Air Algérie sera installé dans les prochains jours : le président Tebboune tient au hub aérien à Tamanrasset.

Le Gouvernement annonce un plan de redressement de la compagnie aérienne Air Algérie, affirment des sources vérifiées. Ce lifting, précise-t-on, permettra la réduction des postes à l'étranger grâce au recours à la digitalisation qui...

Prioriser le rendement économique lors de l’importation des chaînes et équipements de production rénovés.

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zeghdar a affirmé dimanche à Alger que le nouveau cadre juridique régissant l'importation des chaînes et équipements de production rénovés "priorisait" le rendement économique, les capacités effectives des lignes...

Code d’investissement en Algérie : l’analyse du professeur Brahim Guendouzi .

Le professeur Brahim Guendouzi a livré son analyse sur le nouveau code d'investissement en Algérie. Le professeur Brahim Guendouzi, économiste, s'est exprimé sur le nouveau code de l'investissement en Algérie. Car le gouvernement prévoit la...
spot_img

Latest articles