test

Disponibilité des produits alimentaires  : Les garanties du ministère de l’Agriculture .

Le directeur du développement agricole et rural dans les zones arides et semi-arides au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Messaoud Bendridi, a estimé que la pénurie du lait et autres produits de large consommation est due essentiellement à la chaîne de distribution et à la culture de consommation du citoyen.

Le responsable, qui s’exprimait ce mardi sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio nationale, s’est voulu rassurant quant à la disponibilité des produits alimentaires de large consommation. Il a indiqué que le ministère, et afin d’assurer l’approvisionnement en matières agricoles de large consommation pendant le mois sacré, prend des mesures volontaristes chaque année en fournissant, en quantité suffisante, du blé tendre et dur aux 411 minoteries pour la farine et 145 pour la semoule.

Concernant l’approvisionnement en lait, l’intervenant a confirmé l’approvisionnement de 119 laiteries, dont 15 appartiennent au Groupe Giplait et 104 sont des laiteries privées à l’échelle nationale. Le même responsable a attribué la raison de la pénurie de lait à la chaîne de distribution et à la culture de consommation du citoyen, notant que la quantité de lait cru collectée est estimée à 60 millions de litres par mois.

S’agissant d’éventuelles pénuries de produits alimentaires de base, le responsable a mis l’accent sur l’abondance du stock stratégique de l’Etat en quantités suffisantes et a assuré qu’il n’y avait aucune crainte de pénurie, s’attendant même à réaliser une production abondante cette année grâce à la quantité des récentes pluies enregistrées dans diverses régions du pays. Dans un autre contexte, Messaoud Bendridi a révélé la création de 162 points de vente de légumes secs au niveau national durant le mois sacré.

S’agissant de l’approvisionnement des marchés en viandes rouges et blanches, le responsable au ministère de l’Agriculture s’est montré tout aussi rassurant, rappelant les mesures prises par son département en vue d’assurer des prix compétitifs, notamment en fournissant aux éleveurs de volailles des aliments à des prix raisonnables et des poussins à 80 DA l’unité.

Related articles

L’Algérie arrête l’importation des bateaux fabriqués localement.

L'Algérie a décidé d'arrêter d'importer des bateaux et d'équipements navals qui peuvent être fabriqués localement, a annoncé ce samedi 7 janvier à Tipaza le ministre des Transports Kamel Beldjoud. Cette annonce a été faite lors de la réception,...

LOI DE FINANCES 2023: L’impôt sur la fortune à l’épreuve du terrain.

La mise en place de l'impôt sur la fortune prévu par la Loi de finances 2023 (LF- 2023), est en cours, selon des sources médiatiques. Le ministère des Finances a pris, dans ce sens, des...

Origine des psychotropes saisis en Algérie : la réponse d’Ali Aoun.

Le ministre de l'Industrie pharmaceutique Ali Aoun a évoqué ce mercredi l'origine des psychotropes qui font l'objet d'un trafic en Algérie. La consommation de psychotropes, et de drogue en tous genres, notamment chez les jeunes, a...

Nouvelle réunion du gouvernement: examen de 4 dossiers importants.

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane, a présidé, ce mercredi 9 novembre, une réunion du Gouvernement consacrée à l'examen de dossiers relatifs à plusieurs secteurs, dont celui des Transports et de la santé lors de la...

Rupture de stock de la pilule contraceptive: La situation sera rétablie dans quelques semaines.

Pas plus d'une boîte par personne. Depuis quelques semaines, on signale une rupture de stock de la pilule contraceptive, utilisée par plus de 70% des femme algériennes. Ces perturbations viennent s'ajouter aux perturbations qui touchent...
spot_img

Latest articles