Benbouzid sur le Covid : « Nous avons quasiment tout allégé ».

La situation sanitaire liée au Covid-19 continue de s’améliorer. Ces derniers jours, alors que le nombre de contaminations s’est stabilisé sous la barre des dix nouveaux cas par jour, le pays n’a enregistré aucun décès dû au Covid-19 depuis une semaine.

Faut-il continuer de publier des communiqués quotidiens sur les chiffres des contaminations? Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, reste prudent.

« Avec moins de dix cas par jour, cela ne devient pas un souci majeur à l’échelle nationale. Mais il s’agit d’un virus dont on ne sait pas grand-chose », a tempéré ce jeudi le ministre de la Santé à la presse en marge de la célébration de la Journée mondiale de la santé.

Le Pr Benbouzid appelle à garder « la même détermination et la même vigilance » vis-à-vis du Covid-19.

« On ne peut être que satisfaits du travail fait et de l’apaisement que connaît notre population. Satisfaits du soulagement et de l’allègement que nous opérons vis-à-vis de nombreuses situations qui étaient bloquées. Nous allons reprendre une vie normale, mais nous devons rester très prudents et ne pas nous méprendre. Nous aurons peut-être d’autres maladies », a mis en garde le ministre.

Au sujet des bilans quotidiens du Covid-19, M. Benbouzid souligne qu’« il y a plus de décès par arrêt cardiaque, par cancers et accidents de la circulation » que du Covid-19. « Bien que l’on inscrive (ces données) dans nos statistiques, nous n’en parlons pas comme événement national », a-t-il dit.

Faut-il maintenir la communication sur les chiffres officiels concernant la pandémie de Covid-19 ? Selon le ministre de la Santé, avant de se prononcer, il faut encore attendre « un certain temps de calme total et de stabilité totale ».

Mais cela permettra « peut-être» , selon lui, « de réduire et enlever le côté anxiogène et stressant, et dissiper et éloigner un peu le Covid pour reprendre une vie normale ». «Un allégement total »

Le 20 mars, l’Algérie a annoncé l’allègement du protocole sanitaire appliqué aux frontières. Pour entrer dans le pays, les voyageurs n’ont plus besoin d’effectuer un test antigénique à l’arrivée à l’aéroport. Un pass vaccinal de moins de neuf mois, ou un test PCR de moins de 72 heures pour les non vaccinés (contre 36 heures auparavant) sont suffisants.

Pour le ministre de la Santé, qui évoque un allégement « total«, cela a permis de réduire « certaines confusions et les démarches au niveau des aéroports».

Benbouzid rappelle l’annulation de la distanciation physique à l’intérieur des mosquées qui est entrée en vigueur au début du mois de ramadan. « Nous avons quasiment tout allégé », a-t-il dit.

« Nous avons réglé les problèmes »

Outre la situation sanitaire, le Pr Benbouzid s’est exprimé sur le versement de la prime Covid-19 aux soignants.

Mercredi, le président du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), Lyes Merabet, a fait état d’un retard de 9 mois dans le versement de cette prime.

« Nous avons réglé un certain nombre de problèmes.

Concernant l’assurance et le capital décès, c’est établi », a assuré le ministre, en soulignant que « les démarches administratives vont prendre, peut-être, un peu de temps. »

« La sixième tranche de la prime Covid a été versée. La septième est déjà engagée et sera bientôt versée. Il y a toute une procédure administrative qui est établie entre le ministère de la Santé et le ministère des Finances. Ce n’est qu’un retard », a-t-il rassuré, en ajoutant que « la septième, huitième et toutes les primes attendues » seront versées.

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles