Abderrachid Tabi, ministre de la justice La loi sur la corruption sera amendée.

Sans préciser son contenu, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi a fait savoir avanthier que «la loi 06-01 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption devra faire l’objet d’un amendement». Il s’agit, ajoute-t-il «de renforcer les dispositions visant la prévention contre la corruption et celles relatives à la récupération des fonds détournés». C’est ce qu’à réitéré le ministre lors de la présentation de quatre projets de loi devant la Commission des affaires juridiques et administratives du Conseil de la nation.

Il s’agit du projet de loi organique fixant les modalités d’élection des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), du projet de loi portant découpage judiciaire, du projet de loi fixant l’organisation, la composition et les attributions de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, et du projet de loi modifiant et complétant l’ordonnance 75-59 du 26 septembre 1975 portant Code du commerce. Ces textes ont été adoptés récemment par l’ APN.

La loi organique fixant les modalités d’élection des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), entre dans le cadre de «l’adaptation des textes juridiques à la Constitution et vient en application des dispositions de son article 180», a-t-il indiqué. Il a souligné que «le CSM garantit l’indépendance de la justice». «La Constitution consacre à la magistrature un chapitre entier qui met l’accent sur l’indépendance du magistrat, qui n’obéit qu’à la loi et à sa conscience», a-t-il soutenu. Selon lui «la Constitution prévoit de nombreuses garanties qui permettent au magistrat d’exercer à l’abri des pressions, quelle que soit leur forme ou origine».

De plus, a-t-il dit, «il a été procédé, (…) à la constitutionnalisation de la composition du Conseil supérieur de la magistrature».

«La loi relative au découpage judiciaire prévoit une révision du cadre juridique du découpage judiciaire en vue de son adaptation aux dispositions liées aux juridictions administratives et ordinaires et permettre une cohésion avec les articles de la loi organique relative à l’organisation judiciaire adoptée par le Conseil.».

Le projet de loi prévoit la création de six tribunaux administratifs d’appel à Alger, Oran, Constantine, Ouargla, Bechar et Tamanrasset. Pour ce qui est de la loi fixant l’organisation, la composition et les attributions de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, le ministre a fait savoir que «ce texte s’inscrit dans le cadre de l’adaptation du système national de lutte contre la corruption à la

Constitution qui a créé un nouveau dispositif de contrôle chargé de la transparence, de la prévention et de la lutte contre la corruption à la place de l’instance actuelle».

Concernant le texte portant Code du commerce, il a souligné qu’ «il s’inscrivait dans le cadre de la poursuite de l’adaptation du système législatif commercial au développement du commerce et de la simplification de la création d’entreprises commerciales, en sus d’encourager les jeunes porteurs de projets», ajoutant qu’il visait également à «adapter le Code du commerce avec les nouvelles réformes qu’à connues l’économie et les nouvelles orientations politiques».

Related articles

Industrie pharmaceutique: Une production de 3,1 milliards $ en 2021.

La promotion de l'industrie pharmaceutique a été le cheval de bataille du gouvernement durant l'exercice 2021-2022 afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire au citoyen tout en maitrisant la facture d'importation des médicaments, selon les...

Le port de Bejaia se dotera de 5 nouveaux quais.

L'extension du port de Béjaïa, lancée en 2017 et rapidement interrompue sous le double effet de la chute des cours du brut et de la fin du régime d'Abdelaziz Bouteflika, va prochainement reprendre. Cinq...

Oran : les volumes d’exportation de ciment menacés par une décision du wali.

L'économie nationale continue d'être impactée par les décisions irresponsables des administrateurs. L'interdiction de la circulation des poids lourds au centre d'Oran, notamment en direction du port de commerce qui se trouve au cœur de...

Une cargaison de taurillons français refoulée au port d’Alger.

Une cargaison comptant près de 800 têtes de tourillons importés de France est bloquée au port d'Alger depuis le début de ce mois de septembre et risque d'être refoulée pour des raisons sanitaires liées...

Investissement: l’AAPI remplace désormais l’ANDI .

L'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) a été remplacée par l'Agence algérienne de promotion de l'investissement (AAPI), qui sera placée sous la tutelle du Premier ministre, en vertu d'un décret exécutif publié au...
spot_img

Latest articles